présentation

D’origines et d’âges fort différents, nous vivons actuellement à Neuchâtel. Depuis 2011, nous portons un projet commun de logement : un habitat solidaire, écologique, basé sur le dialogue et la participation et permettant de maintenir en ville de Neuchâtel des logements à loyers modérés sur le long terme. Nous sommes animés de valeurs fortes exposées dans notre charte éthique.


La coopérative d’en face, coopérative d’habitant·es, se différencie avant tout des traditionnelles coopératives d’habitation de nature institutionnelle par le fait qu’elle est portée par un groupe de personnes. Son objectif est de mener à bien un projet de création et d’animation de lieu de vie à taille humaine, fortement ancré dans le quartier dans lequel il s’insérera. La participation de ses membres à la définition, la réalisation et la gestion de leur habitat y est essentielle.
La coopérative d’habitant-e-s s’est formellement constituée le 8 octobre 2012, elle est inscrite au registre du commerce et  est membre de l’ARMOUP (Association romande des maîtres d’ouvrages d’utilité publique). Elle est organisée démocratiquement. Chaque coopérateur/trice dispose d’une voix en Assemblée Générale. L’Assemblée Générale est l’organe de décision de la coopérative. La coopérative d’en face compte actuellement 35 adultes et 15 enfants.


Une coopérative d’habitant-e-s est une société sans but lucratif visant à répondre aux besoins en logements de ses membres par la création d’appartements ou de maisons présentant la meilleure qualité possible aux prix les plus favorables (art. 828 al. 1 CO). C’est la coopérative qui est propriétaire de l’habitation et loue les logements à ses membres. Les logements ne peuvent être vendus ou achetés dans un but spéculatif.

Photo: Sophie Stieger